Tout petit déjà

Une passion pour la voix ça commence tout petit.

Une passion pour la voix c’est la voix d’un parent, ou du parent d’un ami, c’est une voix à la radio, c’est une voix-off à la télé, une voix qu’on voit, ou une voix qu’on voit pas… 

Pour moi cette passion a toujours été multiple. C’est la voix d’un chanteur, un chanteur pour enfants au début, puis une popstar mondiale. C’est la voix d’un animateur radio, entendue des heures durant caché sous ma couette. Largement au delà de l’heure théorique du couvre feu.

Ma chambre, si molletonné et si capitonnée que dans mon oreille il ne reste que le son de mon petit poste de radio, tout petit mais magique. Il qui diffuse le Top 50, ma première addiction radiophonique. Marc Toesca. Le suspense du classement de la semaine. Est-ce que Niagara prendra la tête ? Ou bien Life Is life ? Baltimora peut-être ?

C’est aussi la voix de l’intelligence. L’information en permanence. La voix qui nous explique. La voix que je croyais comprendre. La voix d’un autre qui me donnait l’impression d’être moi même intelligent…

C’est la voix des chanteurs bien sûr. Leurs paroles que je n’écoute que trop peu car c’est leurs voix qui me fascinent.

La télé ! Les voix des dessins animés évidemment ! Parfois plusieurs heures par jour… ce sont ces voix que j’entendais le plus, peut-être même plus que celle de ma maîtresse, assurément plus que celles de ma famille.

Aussi, les voix des fictions audio sur cassette, les aventures de Tintin, tard le soir, Tournesol, Haddock… je m’endors avec…

Adolescent, les voix de radio deviennent mes meilleures amies, mes confidentes, qui te racontent la vie, la voix du Doc’ qui te rassure. Ouf je ne suis pas le seul boutonneux un peu perdu.

La voix de la révolte aussi. Coluche. Les philosophe de l’humour, de la provocation, ces voix poils à gratter qui ont changé bien plus que des grands discours. 

Les voix des jeux télévisés qui m’ont toujours fasciné. Ces voix-off qui accompagnent les animateurs, les taquine, les accompagnent, un bonheur de divertissement…

Les premiers comédiens voix avec lesquels j’ai rapidement travaillé. Enfin. Une révélation. C’est sûr, mon destin est d’en faire aussi ma carrière professionnelle. Je ne sais pas quand mais ca viendra.

La voix, fil rouge d’une carrière très variée, mais qui sait toujours quelle voie suivre…

Bref, pour résumer, il y a eu d’abord cette K7 audio TDK ou BASF (Chrome? Je me souviens plus…) sur laquelle j’ai enregistré à 9 ans ma première émission « radio », et que seul Antoine, mon meilleur ami de primaire, et moi même avons eu le plaisir d’écouter… et 25 ans plus tard, après quelques circonvolutions, ma passion pour la comédie, le jeu et la voix, est devenu réalité professionnelle, sur les ondes et sur scène, grâce à tous ceux qui m’ont inspiré, poussé et qui m’ont fait confiance.

Merci à eux.

Les commentaires sont fermés